Album : Diapo (2 photos)
FAM Dialogue Autisme SARAN
FAM Dialogue Autisme SARAN
Etablissement de 24 places en gestion GCSMS AF
FAM LE C.A.A.P (Poitiers)
FAM LE C.A.A.P (Poitiers)
Un établissement en Gestion directe de GCSMS AF
 

Qui ?

L’ambition de partager des bonnes pratiques et de mutualiser des ressources

La création du GCSMS AF résulte de la volonté d'Autisme France et de ses associations partenaires, promotrices ou gestionnaires d’établissements et services médico-sociaux, de partager leurs expériences, mutualiser la gestion de leurs ressources et se soutenir dans des situations difficiles pour renforcer la qualité et l’efficacité de leurs interventions auprès des personnes autistes, y compris (avec des méthodes adaptées) auprès des plus difficiles.

 

Trois dispositions fortes sont inscrites dans sa convention fondatrice :

  • la souplesse des modalités d’adhésion pour les associations partenaires qui souhaitent rejoindre le groupement, en leur laissant le choix entre :
    • la gestion directe de leur établissement par le GCSMS AF, soit que celui-ci ait reçu directement l’autorisation d’ouverture, soit que l’association lui ait transféré l’autorisation de gestion [1] ;
    • l’adhésion à un régime de convention de service, stipulant que l’association peut participer aux travaux du groupement et bénéficier de ses prestations, dans des conditions fixées par le règlement intérieur ;
  • la volonté d’inscrire la mise en œuvre de la démarche qualité d’Autisme France comme socle des orientations du groupement et de la gestion des établissements des associations membres ;
  • la décision d’attribuer 40% des parts du groupement à Autisme France (les associations membres se partageant les parts restantes au fur et à mesure de leur adhésion), pour garantir la fidélité du groupement aux orientations définies par Autisme France.

L'Administrateur (bénévole) du GCSMS AF est un parent élu par l'Assemblée Générale des Associations membres. 

 

Suivant les principes de sa convention constitutive, le GCSMS AF et les associations membres s’engagent à mettre en œuvre la démarche qualité d’Autisme France dans leurs établissements. Ainsi, le GCSMS demande aux établissements :

  • de procéder aux évaluations internes en se référant aux grilles qualité d’Autisme France,
  • de s’engager dans la démarche d’accréditation qualité d’Autisme France.

Ce qui différencie le GCSMS AF des autres associations gestionnaires.

Groupement constitué par Autisme France et des associations partenaires gestionnaires d’établissements, le GCSMS AF applique les orientations d’Autisme France et inscrit son engagement et ses actions dans le respect de sa charte. 

Les caractéristiques qui différentient le GCSMS AF des autres associations gestionnaires en résultent, notamment :

l’ambition de n’exclure personne, et de démontrer qu’il est possible de construire un projet de vie pour toute personne autiste, enfant, adolescent ou adulte, en s’appuyant sur des méthodes adaptées conformes aux recommandations de bonnes pratiques de l’ANESM et de la HAS ; la mutualisation des moyens doit permettre au groupement de développer des solutions d’accueil innovantes pour pouvoir progressivement faire face aux situations individuelles les plus complexes ;
la volonté de mettre en œuvre des projets de vie complets, valorisant, favorisant le développement, l’inclusion sociale et le bien-être de la personne accueillie ; le GCSMS AF doit favoriser la recherche permanente de pratiques et activités innovantes dans chaque établissement, mais aussi le partage d’expériences (réussies ou non) et la constitution d’une documentation de fiches opérationnelles permettant de capitaliser le savoir-faire des équipes et d’en assurer la diffusion au sein des établissements ;
la résolution de recourir à des personnels spécifiquement formés à l’autisme, quelle que soit leur fonction, et de développer et faciliter le maintien de leurs compétences par une politique active de formation, d’échanges entre professionnels et de développement de parcours professionnels valorisant au sein des établissements gérés par le GCSMS AF ;
le choix de considérer la famille comme partie prenante au projet de vie de la personne accueillie et de l’associer en conséquence à sa mise en œuvre, parce que la personne autiste, qui manque souvent de repères, a plus que d’autres un besoin crucial de cohérence dans son cadre de vie ; il est fondamental d’instituer un lien fort entre la famille et la communauté professionnelle, qui doivent agir en partenaires au profit de la personne accueillie ; il est nécessaire de permettre aux familles « d’entrer » dans le quotidien du cadre de vie, de l’environnement et des activités de la personne accueillie, tout en respectant strictement le cadre de travail et les conditions d’intervention des professionnels ; il est nécessaire aussi de permettre aux professionnels de bénéficier du soutien des familles, qui s’engagent à leur apporter les contributions utiles, dans le respect de leur capacité à le faire.

Ces exigences sont formalisées dans le règlement de fonctionnement des établissements gérés par le GCSMS AF.


Pour une association partenaire d’Autisme France, adhérer au GCSMS AF, c’est opter pour la sécurité d’un réseau

C’est partager des expériences essentielles

En partageant des modèles d’organisations, de structures, de locaux, d’activités et d’outils adaptés aux recommandations de bonnes pratiques de l’ANESM et de la HAS
En organisant et en développant des pôles de compétences autour des différents métiers de l'autisme, avec l’appui des partenaires universitaires du groupement
En partageant les résultats des évaluations internes et les plans d’actions qui en découlent
En développant les valeurs essentielles partagées au sein du groupement (notamment le respect constant de l’usager) pour les intégrer dans les procédures de fonctionnement

 

C’est mutualiser des ressources

En adaptant les plans de formation des professionnels et plus largement de l’ensemble des personnels à l’évolution des connaissances  
En développant une gestion prévisionnelle centralisée des emplois et des compétences pour accompagner les professionnels dans leur carrière, pour faciliter leur mobilité et leur proposer des parcours professionnels leur permettant d’évoluer en compétences
En proposant, dans le respect des spécificités, des besoins, et des ressources propres à chaque établissement [2], une centralisation et une optimisation de la gestion des ressources pour une meilleure efficacité : achats, documentation commune, prestations spécialisées, assistance juridique...

 

C’est un soutien mutuel pour faire face à des aléas ou à des situations difficiles

En assistant les associations dans la constitution de leurs dossiers en réponse à des appels à projet
En assistant les nouveaux établissements dans leur démarrage
En développant une entraide réciproque dans des situations difficiles (remplacement d’un directeur, situation de conflit, résident avec comportements-problème....)  

 

En organisant le partage des expériences, la mutualisation des compétences, le soutien mutuel entre des gestionnaires qui partagent les mêmes valeurs, le GCSMS AF a pour finalité d’apporter aux associations membres l’expertise d’un pôle de compétences, des soutiens techniques, des prestations à la demande et le soutien « politique » d’Autisme France.


Le GCSMS AF en 2014 c’est 6 établissements en gestion directe

  • Le CAAP, FAM à Vouneuil Sous Biard (86), accueille 24 adultes
  • Le SESSAD Autisme 74 à Annecy (74) accompagne 35 enfants (confié en gestion par l’association Autisme Eveil)
  • Le FAM St Vincent à Carcassonne (11) accueille 18 adultes
  • Le SERFA/Autisme Recours à Limoges propose un accompagnement expérimental de l’enfance à l’âge adulte pour 23 personnes (promoteur Autisme 87)
  • Le SESSAD Dialogue Autisme à Vineuil (41) accompagne 20 enfants et adolescents (confié en gestion par l’association Dialogue Autisme)
  • Le FAM Dialogue Autisme à Saran (45) accueille 24 adultes (confié en gestion par l’association Dialogue Autisme)

Soit 66 adultes accueillis, 55 enfants/adolescents et 23 personnes accompagnées sans limite d'âge.

 

Le CAAP, créé en 2005 par Autisme France, a été transféré au GCSMS AF en 2008.

Le FAM de Carcassonne a été créé directement par le GCSMS AF en 2012 à la demande de l’ARS de Languedoc Roussillon.

Le SERFA a été créé directement en 2013 par le GCSMSAF, qui a accepté la gestion d’Autisme Recours (guichet unique de soutien transitoire) à la demande de l’ARS  du Limousin.

 

 

Le CAAP, Foyer d’Accueil Médicalisé de Vouneuil Sous Biard (86)

 

Le CAAP (établissement ayant obtenu l’accréditation « Qualité Autisme France ») est en pointe dans l’accompagnement d’adultes précédemment lourdement médicalisés.


Le GCSMS AF en 2014 c’est aussi 12 établissements et services en convention

  • le FAM La Maison Ducellier pour 27 places (association Autisme 02)
  • le SESSAD Un Jour Bleu pour 35 places (association Autisme 02) 
  • le FAM La Ferme Au Bois pour 24 places (association Autisme Nord)
  • le FAM et l’ESAT Les Trois Bonniers à Orchies pour 24 places (association Autisme Nord)
  • le SESSAD Vivre avec l’Autisme pour 30 enfants (association VAAM)
  • le FAM Les Charmilles pour 30 adultes (association VAAM)
  • le FAM L’Envolée à l’Isle d’Abeau pour 33 adultes (association Envol Isère)
  • le SESSAD Outrebleu pour 30 places (association Envol Isère)
  • le SESSAD Orion pour 30 places (association Envol Isère)
  • le FAM du Coquelicot pour 24 places (Autisme Picardie 80) 
  • le FAM d’Attiches en création pour 32 places (Autisme Nord)

 

 

Soit 162 adultes accueillis (et 32 en création) et 125 enfants/adolescents accompagnés

 

La Ferme Au Bois (FAM ayant obtenu l’accréditation « Qualité Autisme France »).

 

Le site GCSMS est actuellement en travaux

 

[1] La convention fondatrice du groupement prévoit la réversibilité de cette décision : l’association délégatrice peut demander à tout moment la reprise de la gestion directe de son établissement.

[2]  Chaque établissement confié en gestion au GCSMS reste financièrement dépendant de ses autorités de tutelle ; les ressources ainsi accordées à un établissement ne peuvent pas être transférées à un autre établissement.

 

 


Le GCSMS Autisme France a été approuvé par la Préfecture de la Vienne, le 11 janvier 2008. Il est le résultat d’une réflexion de l’association Autisme France sur la possibilité de créer, pour les associations locales qui le souhaitent, un organisme de coopération qui permette d’aider à la création et à la gestion des établissements.

L’objectif est de proposer aux associations de pouvoir choisir librement le mode et le degré  d’intégration de leurs établissements dans l’organisme commun : depuis le transfert complet de la gestion jusqu’à une simple coopération contractuelle et bien entendu toutes les situations intermédiaires.

La convention fondatrice du GCSMS AF institue la souplesse des modalités d’adhésion pour les associations partenaires qui souhaitent le rejoindre, en leur laissant le choix :

  • de transférer complètement la gestion de leurs établissements au GCSMS, en lui transférant l’autorisation de gestion[1] ; à ce jour, 6 établissements sont sous ce régime de gestion directe par le GCSMS AF
     
  • d’adhérer sous un régime de convention de service, stipulant que l’association et ses établissements peuvent participer aux travaux du groupement et bénéficier de ses prestations, dans des conditions fixées par le règlement intérieur ; à ce jour, 12 établissements sont sous ce régime.

La convention fondatrice insiste sur la mise en œuvre par le groupement et ses associations membres de la démarche qualité d’Autisme France dans leurs établissements. Autisme France, partenaire majoritaire du GCSMS AF, entend faire des établissements gérés par le groupement des établissements de référence pour la mise en œuvre de méthodes adaptées s’appuyant sur le respect des bonnes pratiques de l’ANESM et de la HAS. Autisme France et le GCSMS entendent aussi démontrer qu’avec ces méthodes adaptées, il est possible de construire des projets de vie et d’accompagner avec succès toute personne autiste, enfant, adolescent ou adulte, et de ne rejeter et de n’abandonner personne, même des adultes en situation d’impasse après plusieurs années de traitements inappropriés.

 
Dernière modification : 10/10/2014